Une réflexion au sujet de « Le budget 2014 de la Ville en image »

  1. Au début du mandat d’un élu, Il y a les « espoirs» programmatiques d’un candidat (je préfère espoirs à « promesses ») mais il y a aussi… à assumer le passif du mandat précédent.

    Et puis il y a la conjoncture, car on nous décrit souvent un Versailles fantasmé, voire sous cloche, ou il n’y aurait qu’à… ! Avec, évidement, des crédits illimités et une administration étatique à la réactivité ionique. (Région, STIF, etc…)

    Je vais parler de ce que j’ai vécu comme nouvel élu, pendant 6 ans et dans la limite de mes attributions.

    Allons-y pour le passif :

    1. J’ai trouvé un syndicat des eaux endormit (le SMGSEVESC) qui programmait le renouvellement de nos canalisations tous les 500 ans… ! Oui 0,2% ça fait 500 ans ; sachant qu’un tube en fonte à une durée de vie de 150 ans, je vous laisse conclure ! Nous sommes en train de tout renégocier à 0,8% soit 125 ans.

    2. Je me suis pris en « live », dès septembre 2008, une remontée de bretelles au Ministère de l’écologie parce que nos amis Pinte/Devys n’avait pas provisionné un euro pour financer les 180 millions d’euros nécessaires à la station d’épuration du Carré de Réunion.
    Versailles, et par voie de conséquence, la France allait être condamnée à payer 300.000€/mois d’astreinte à l’Europe pour non-respect d’une la loi sur l’eau votée en …1995 !!!

    Cerise! La préfecture menaçait de refuser tout permis de construire sur le territoire du SMG, si rien n’était entrepris !

    FDM a donc remercié le Directeur du syndicat, viré le cabinet d’études qui s’engraissait sur notre dos, sans contrôle à faire des dizaines études sans travaux ( bravo les élus sortants délégués à ce contrôle…!) et nous avons remis sur les rails le syndicat avec l’équipe actuelle qui travaille comme des forcenés pour trouver les financements et tenir l’échéance de 2015. En pleine crise financière… Merci du cadeau !

    On peut gloser sur le cumul des mandats mais heureusement qu’ FDM a été là pour remettre de l’ordre…

    3. Je rappelle par ailleurs les 40% de baisse obtenu sur le prix du chauffage urbain suite à une rénégo serrée avec le délégataire.
    Plutôt que de payer un chauffage exorbitant, nos écoles,collèges et lycées ont retrouvé un peu d’air budgétaire au moins sur le poste viabilisation. Cela faisait 30 ans que durait cette gourmandise.
    Merci FDM et AN et la commission de contrôle des DSP créée à cette occasion!

    4. Je vous passe les avatars divers et variés que les opérateurs de téléphonie mobile ont fait subir à la ville avant 2008 (49 sites d’antennes relais posées n’importe où…) et que nous avons réussi à mettre au pas et tenté de limiter l’« empreinte » en mutualisant les sites.

    5. Les difficultés actuelles que nous avons à faire comprendre à SFR qu’on ne pose pas un shelter (point de mutualisation) en béton de 15 m3 n’importe où dans une ville historique, même si la fibre optique c’est l’avenir !

    Bref ! Vous êtes tous suffisamment informés politiquement et intelligent pour comprendre ce que j’exprime ici.

    Si je n’ai pas voté pour lui, je suis assez objectif pour reconnaître que Monsieur Sarkozy n’a pas eu un quinquennat de tout repos avec une crise financière sans précédent.
    Je voudrai simplement que nous ayons aussi l’objectivité de vous dire que Versailles et VGP ne sont pas sous cloche et que les vicissitudes nationales voire internationales ne se sont pas arrêtées à nos octrois.

    Il ne vous échappera donc pas que la période dont je parle, est aussi celle que vient de vivre notre ville et le maire sortant.

    Excusez-moi d’être un peu partial en cet fin de mandat (et de post), mais ne pas avoir augmenté les impôts; avoir fait ce qui a pu être fait et qui est encore en cours pour beaucoup; et assumer le passif décrit plus haut; dans la période décrite plus bas, je ne trouve pas cela si mal et j’en redemande !

    Dites-vous bien que je viens de décrire des événements « hors programmes » et que je sais que mes collègues dans leur secteur pourraient vous en sortir tout autant « hors programmes ».

    Ce qui compte dans une équipe d’élus, ce n’est pas tant le bilan mais sa capacité à agir et à réagir et le niveau de ses compétences additionnées qui font qu’un maire peut activer des leviers à temps en fonction des circonstances.

    Je fais l’effort de lire les programmes de tous nos concurrents, y compris les recueils associatifs très détaillés d’Essor, SAVE, ASSRIEUPE et autres VEI, qui sont la richesse de notre cité.

    J’y lis beaucoup d’ « espoirs » et d’enthousiasme ; le même qui n’a cessé d’animer notre équipe depuis 2008.

    Mais je n’y trouve pas la cohésion de compétences qu’a su agréger FDM et surtout **** le sérieux de propositions réellement budgétisables***** , ce qui est plutôt inquiétant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>